Tarif de votre Carte Grise

Démarche :

Immatriculation du véhicule :

 

Département de résidence :

Le monde de l’auto, semaine du 24 au 29 Juillet

Plaque d’immatriculation : vers une modernisation pour faciliter les identifications

Sans plaque d’immatriculation, un véhicule ne peut circuler sur les voies publiques.

Elle permet son identification. Par ailleurs, la modernisation de ces plaques d’immatriculation est une grande opportunité pour lutter contre les infractions au Code de la Route ou encore contre le vol.

Car certains automobilistes sans scrupules osent usurper la plaque minéralogique pour des fins malhonnêtes. Et comme vous savez qu’aucun crime n’est impuni, ceux-qui se font attrapés encourent des sanctions.

Bientôt des plaques d’immatriculation électroniques RFID

La modernisation frappe aux portes des plaques d’immatriculation. Avec la RFID ou radio frequency identification, il serait dorénavant plus facile d’identifier les véhicules. Il s’agit d’utiliser des marqueurs appelés tags ou étiquettes que l’on appose sur la plaque d’immatriculation.

Ils permettent la transmission de données et la traçabilité des voitures. Pour l’heure, c’est NXP Semiconductors, un fabricant de semi-conducteurs, qui a effectué les tests sur 100 véhicules militaires. Et le résultat est si satisfaisant si bien que ces plaques d’immatriculation électroniques pourraient être déployées à l’échelle européenne.

Fausses plaques immatriculation pour voler du carburant

Vivement que ces plaques d’immatriculation RFID soient effectives car en attendant, des conducteurs malhonnêtes circulent dans les rues. Comme le cas d’un automobiliste à Villefranche qui a abusé de ses fausses plaques d’immatriculation pour éviter de payer son carburant.

Trois mois d’escroquerie auprès de la station Total Access avant de se faire épingler. Bien que son cas ait été porté en justice, le propriétaire du véhicule d’occasion n’a pas dénié à venir à l’audience. Il écope alors d’un versement de dommages et intérêts avec une amende de 1 000 euros en plus.

2 mois de prison ferme pour usurpation de plaque d’immatriculation

Propriétaire de véhicule, il est de votre responsabilité de bien vérifier vos papiers. A moins que vous ne désiriez croupir deux mois en prison comme un automobiliste à Beaurainville. Ce dernier a été interpellé par les gendarmes lors d’un contrôle routier. Manque de bol, le numéro de sa plaque d’immatriculation ne concordait pas avec celui mentionné dans sa carte grise.

Après vérification auprès du fichier national, il s’est avéré que la plaque appartenait déjà à un autre véhicule toujours en circulation. Bien qu’il ait feint de ne pas être au courant, il écope de 2 mois de prison ferme et d’une amende de 150 euros.

Norme Euro un blocage pour la restriction de circulation des motos à Paris

Du nouveau côté des véhicules à deux roues. Leur restriction de circuler dans la capitale est pour l’instant en suspens. Pourquoi ? A cause de la Norme antipollution Euro.

En effet, d’après un arrêté, les véhicules ne répondant pas à une norme européenne d’émission antérieure à la norme Euro 1 sont interdits de circulation à Paris. Et pourtant, la carte grise de certaines motos ne présente pas cette mention. Les motards baignent alors dans l’incertitude.

 

 

Retour à la liste d'articles